Chaulmoo… quoi ?

Chaulmoogra !

Ou plus précisément de l’huile de chaulmoogra. A vrai dire je n’avais jamais entendu parler de cette huile végétale jusqu’à ce que l’on me vante l’une de ses propriétés concernant les problèmes de pigmentation de peau (taches brunes ou taches blanches).

La pigmentation de notre peau est due à la mélanine (la même qui va vous protéger des UV lorsque vous vous exposez au soleil et va générer le fameux « bronzage »), mélanine produite par les mélanocytes (une variété de cellules présentes dans la couche profonde de l’épiderme). Parfois les mélanocytes dysfonctionnent et la mélanine va se répartir dans la peau de façon inégale. Apparaissent alors les taches de pigmentation (les fameuses taches brunes, ou taches de soleil) ou de dépigmentation.

Ayant grandi à la campagne et passant mon temps dehors, sachant que durant mon enfance, on utilisait très peu de crème solaire, ces dernières années sont apparues des taches blanches de dépigmentation sur les avant-bras et tibias (zones alors les plus exposées). « Vous avez épuisé votre capital soleil ! » m’a-t-on dit. Alors que je ne m’expose que très peu volontairement depuis l’âge adulte.

C’est pourquoi je me suis décidée à tester l’huile de chaulmoogra. Pour un premier essai et ne sachant pas trop où me procurer cette huile, je l’ai le plus simplement achetée chez Aroma-zone (leurs prix sont accessibles mais la qualité des produits pas toujours au rendez-vous). (pour ceux qui ne connaitraient pas Aroma-zone, c’est un peu le supermarché de l’ingrédient cosmétique, vente en ligne et dans leur boutique parisienne).

L’arbre (Hydnocarpus laurifolia) est originaire de Birmanie et pousse aujourd’hui également dans d’autres pays d’Asie et au Brésil. L’huile qui est tirée de ses amandes fut à l’origine utilisée pour traiter.. la lèpre ! (charmant). Aujourd’hui elle est recommandée pour traiter différents problèmes de peau : eczéma, psoriasis, cicatrices, acné, peau atopique… et donc, les taches pigmentaires.

small-Chaulmoogra-

A température ambiante elle est solide (elle est riche en acides gras saturés), mais fond facilement à la température du corps (de ce fait, la présentation en flacon d’Aroma-zone – photo en tête de cet article – n’est pas la plus adaptée, un pot aurait été préférable). L’odeur est forte et peut ne pas plaire à tout le monde (elle me rappelle un peu l’odeur de certaines huiles d’argan). Elle pénètre bien la peau et ne la laisse pas grasse. L’odeur persiste un peu après application.

Et alors et cet effet sur la pigmentation ? et bien je ne l’applique sans doute pas avec suffisamment de régularité pour voir cet effet (mais je vais persévérer !) (juste pour pouvoir dire au dermato vu récemment que non, contrairement à ce qu’il m’a affirmé, la seule solution pour ces taches blanches sur mes tibias n’est pas l’amputation !) (oui il a un humour un peu spécial, d’ailleurs si vous connaissez un bon dermatologue spécialisé dans les grains de beauté sur Paris ou proche banlieue, n’hésitez pas !)

(et pour celles que cela intéresserait, on lui attribue (à l’huile de chaulmoogra, pas à mon dermatologue ! ) également un effet sur la cellulite (et non je ne suis pas sectaire, je n’oublie pas les « ceux » mais le fait est que l’on n’est pas tous égaux devant ce phénomène !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :