Des bienfaits des massages

Le massage (non thérapeutique, celui-ci étant réservé aux kinés sur prescription médicale) fait partie des 10 techniques principales de naturopathie. Ses vertus sont multiples :

  • Il permet d’intensifier la circulation des liquides (sang, lymphe), une meilleure nutrition des tissus, un drainage des toxines et déchets, et une stimulation des émonctoires (rein, foie, peau…), les émonctoires étant les voies de sortie de l’organisme. Pour cela le massage est une technique très intéressante pour les personnes qui ne pourraient faire d’exercice physique (je pense notamment aux personnes âgées pour qui la pratique ne serait-ce que de la marche peut devenir compliquée). 
  • Il induit une certaine relaxation (enfin quoique, durant la séance, pas pour tout type de massage, on va y venir). 
  • Il peut aider à réduire les douleurs, en augmentant les taux de sérotonine et dopamine, neurotransmetteurs tout deux impliqués dans la régulation de l’humeur. 
  • Toujours niveau hormonal, il dope l’ocytocine, l’hormone du lien social et de l’attachement (oui, oui, celle qui est impliquée dans l’accouchement et ensuite dans l’allaitement en stimulant l’excrétion du lait sous l’effet de la tétée). Bon pas au point de vous attacher au masseur / à la masseuse que vous verrez une fois dans un salon de massage, mais entre personnes proches cela peut renforcer les liens ! 
  • Il peut aider à libérer des émotions non digérées, que l’on a pris soin de bien enfouir au plus profond (la « Mémoire du corps » est un vaste sujet). 
  • Enfin, pour des personnes qui auraient vécu un traumatisme touchant à l’image de leur corps (accident, chirurgie invasive…) ou ayant tout simplement des difficultés avec leur image, le massage peut aider à se réapproprier son corps.

massage-2359592_640

Quel type de massage ?

Les types de massages sont nombreux, et peuvent être très différents. Il peut être relaxant – ou au contraire dynamisant – revitalisant, tonifiant, désintoxiquant… Il est donc souhaité de choisir son massage en fonction de ses attentes. Pour ne citer que les plus courants :

  • Le massage de type californien: les mouvements sont lents, fluides et enveloppants. Effleurages, lissages, pressions glissées… C’est LE massage relaxant et calmant par excellence. A adopter si vous êtes fatigué ou stressé. 
  • Le massage ayurvédique: pour en avoir testé à de nombreuses reprises et être surprise d’avoir toujours quelque chose de différent, il y a sans doute autant de massages ayurvédiques que de masseurs ayurvédiques. Pratiqué dans la tradition de l’Ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, il serait adapté à votre constitution (Vata, Pitta ou Kapha). Ce que j’ai pu tester jusqu’à présent (même dans un centre ayurvédique à Paris) paraît plutôt occidentalisé et un peu plus standard. On y trouve des lissages, pétrissages, foulages, percussions, pressions… Ce massage est plutôt dynamisant et énergisant
  • Le massage suédois : si vous préférez les massages un peu plus toniques et appuyés, alors ce massage est pour vous ! J’adore ce type de massage lorsque j’ai des courbatures après le sport par exemple (on l’appelle aussi le massage sportif d’ailleurs). Pétrissages, frictions, pressions fortes et effleurages (quand même un peu de douceur), il va s’attarder sur les muscles, les attaches musculaires, et les tendons. Idéal pour dénouer des tensions. 
  • Le massage thaïlandais: Traditionnellement, ce massage se pratique habillé. Il vise à ouvrir les articulations, à stimuler les points stratégiques des méridiens et à évacuer toutes les formes de tension accumulée par le corps. Le masseur utilise ses pouces, ses coudes, ses pieds… Il y a aussi beaucoup d’étirements. Personnellement, je n’aime pas du tout ce type de massage. Je n’éprouve aucun plaisir à ce que l’on m’étire les membres dans tous les sens ou que l’on marche sur mon dos ! (je pensais notamment à celui-ci en disant plus haut que tous les massages n’étaient pas vraiment relaxants). Maaaais… il parait que l’on en retire a posteriori beaucoup de bienfaits  !!!
     
  • Le massage Tui Na : il s’agit d’un massage traditionnel chinois. Tout comme le massage suédois, le Tui Na est assez tonique, il va dénouer les tensions nerveuses et musculaires. Il travaille également sur les méridiens et les points d’acupuncture. Originellement, le Tui Na se pratiquait habillé. La pratique a dû être ici occidentalisée car les massages se pratiquent le plus souvent à l’huile. Le masseur peut aussi utiliser ses paumes, ses pouces, ses avants bras, ses coudes… Je l’ai souvent pratiqué en salon de massage chinois, et le ressenti a à chaque fois été différent selon les personnes qui ont prodigué le massage. C’est là où l’on se rappelle que l’intention donnée par la personne est importante (j’ai parfois eu l’impression dans ces salons de n’être qu’un bout de viande sur la table !) (mais les bienfaits étant importants, j’ai toujours fini par y retourner !). Intéressant pour dénouer les tensions. A noter qu’il est toujours possible de demander au masseur d’ajuster la force appliquée au massage. 
  • Le shiatsu ou massage japonais : pratiqué en vêtements légers ou sous-vêtements, il allie pressions et étirements, pour obtenir une décontraction musculaire. Travaillant sur les méridiens d’acupuncture, il est plutôt orienté énergétique et pourrait aider à rééquilibrer le système nerveux. Personnellement, préférant les massages à l’huile, je n’ai jamais testé le shiatsu. 
  • Le drainage lymphatique : pas vraiment considéré comme un massage bien-être, il a plutôt une visée thérapeutique. Il permet d’améliorer les problèmes circulatoires et sa pratique est réservée au kinésithérapeute.

 

Et le massage naturo dans tout ça ? Mon école de naturopathie nous a formés à cette technique de massage (dos ou corps entier) que l’on appellera massage général hygiéniste. Il va du plus superficiel (action sur la peau et les muscles au travers d’effleurages et de pressions glissées), aux zones intermédiaires (muscles, ligaments et tissus conjonctifs, via du palper-rouler, des pétrissages et des foulages), au plus profond (articulations et viscères, grâce à des percussions, vibrations, ponçages). Ce massage non thérapeutique reste un massage bien-être. Il est cependant complet et vise à accompagner la personne dans le cadre de son hygiène de vie, en favorisant les éliminations (les personnes sur qui je l’ai pratiqué m’ont par exemple dit qu’il avait en plus d’un effet relaxant un effet drainant).

wellness-589776_640

Les contre-indications :

Les massages sont contre-indiqués ou à utiliser avec précaution dans les cas suivants :

Les femmes enceintes (avec précaution selon le terme de la grossesse, les zones massées… Le masseur doit également avoir reçu une formation dédiée), fièvre, phlébite, déchirures musculaires ou ligamenteuses (on ne touche pas à la zone lésée), affections cutanées… En cas de problèmes circulatoires importants (varices notamment), le massage sur les jambes devra être doux et réalisé avec précaution. En cas de cancer, tout massage qui serait trop drainant est prohibé. Seul un massage très doux à base d’effleurages (californien) peut éventuellement être prodigué.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :