La méditation de pleine conscience

Pleine conscience, MBSR (Mindfullness Based Stress Reduction), méditation vipassana, méditation Zen…  autant de dénominations différentes mais qui décrivent finalement quelque chose de comparable, qui ont toutes pour objectif de revenir à soi, de se recentrer, de reprendre conscience de son corps et de ses sensations, de ce qui nous entoure, visuellement, olfactivement, ou d’un point de vue sonore.

J’ai suivi il y a maintenant 3 ans un cycle de MBSR, avec deux personnes  formidables, qui ont créé Pleinement conscient. Pourquoi cette formation ? j’étais dans un travail très prenant, très stressant, et je cherchais à mieux vivre et gérer ce stress quotidien (je somatisais également beaucoup avec des maux de ventre et de dos).

Qu’est-ce que la MBSR ?

La MBSR est décrite comme une « approche éducative et préventive développée par le professeur Jon Kabat-Zinn au département de médecine de l’Université de Massachusetts ». Elle ne suit aucun mouvement religieux. Elle nous apprend à être « pleinement conscient de ce que nous vivons, sentons, pensons instant après instant, nous permet de renforcer nos ressources internes et notre résilience au stress, de développer notre clarté, notre faculté à vivre pleinement notre vie et à faire face à ses défis ». Je ne vais pas reprendre ici par le détail les principes fondateurs de Kabat-Zinn, qui a écrit de nombreux ouvrages.

Les principaux objectifs qui étaient mis en avant :

  • La réduction du stress professionnel et/ou privé
  • Une meilleure gestion des émotions comme l’anxiété, la tristesse, la colère
  • Amélioration des problèmes de sommeil, de fatigue, de maux de tête, de douleur chronique et de maladie
  • L’envie de prendre soin de soi et de cultiver son bien-être
  • Le développement de davantage de clarté dans ses projets et son action
  • Une recherche de sens et de créativité
  • Une meilleure communication et des relations plus nourrissantes (écoute, bienveillance)

Les principaux bénéfices que l’on pouvait espérer :

  • Une meilleure capacité à se détendre, à gérer les situations stressantes à court et à long terme.
  • Une diminution des symptômes physiques et psychologiques liés au stress
  • Une meilleure estime de soi, plus d’énergie et d’enthousiasme pour la vie

Le cycle de MSBR se déroulait sur 8 semaines, avec une séance hebdomadaire de 2h30 en soirée. Différents exercices étaient aussi à faire quotidiennement chez soi d’une semaine à l’autre. Nous avons eu également une journée entière de pratique … en silence (mémorable, tellement j’ai mal vécu cette journée).

meditation-1000061_1920

Mon ressenti au cours de ce cycle

Au travers de ces séances, j’ai découvert certaines choses (je n’étais pas pratiquante assidue de la méditation mais avais l’habitude de certaines pratiques de relaxation), j’en ai approfondi d’autres. Si j’étais heureuse d’aller aux séances chaque semaine, il était en revanche bien plus difficile de m’astreindre aux exercices quotidiens en raison de mon rythme intense (et sans doute aussi d’un manque de motivation lorsque je rentrais tard le soir).

Et au final, et bien au final, cela a été un chamboulement. Mais pas comme je l’attendais. Il est vrai que j’avais entendu certaines personnes en parler comme d’une révélation. Que cela leur avait permis… de s’épanouir, de retouver équilibre et bonheur. De fait en attendais-je peut-être beaucoup trop ?  Car de mon côté, cela a été l’inverse, au lieu de l’épanouissement et apaisement recherché, cela m’a plongée dans une tristesse et mélancolie sans nom. Avec crises de larmes à la clé. Cela a été un réel bouleversement que j’ai eu du mal à comprendre. Pourquoi cela faisait-il tant de bien aux autres alors que moi cela m’avait plongée en plein marasme ?

Les bénéfices de ce cycle, je ne les ai compris que bien plus tard, avec du recul. Si j’avais eu l’impression d’avoir une grosse chute de moral à cette période, la MBSR m’a surtout permis une grosse prise (ou crise, c’est selon) de conscience.  Je n’étais pas heureuse dans ma vie professionnelle. J’étais en revanche tellement noyée sous la masse de travail, sous l’emprise du stress, prise par les échéances, les objectifs et la gestion de mes clients, que je n’avais même plus l’occasion de réfléchir et de m’en rendre compte. Objectifs et échéances que je vivais d’autant plus mal compte tenu de ma tendance perfectionniste. Quitte à y passer mes soirées et mes week-ends. J’étais tellement phagocytée par cette vie professionnelle qu’elle avait totalement empiété sur ma vie personnelle. Je n’étais plus disponible pour mes amis ni ma famille. Je suis complètement passée à côté de la dépression de celui qui partageait ma vie, et qui traversait une passe des plus difficiles. Comment peut-on ne pas se rendre compte à quel point la personne que vous chérissez le plus au monde va si mal ? Y penser est encore tellement douloureux.. et honteux.

La MBSR m’a donc ouvert les yeux, même si ce fut dur. Dur de réaliser que je n’étais pas heureuse là où j’étais. Cela a été une prise de conscience salvatrice.  Car c’est à ce moment que la réflexion concernant un changement d’orientation professionnelle a été prise. Je DEVAIS quitter ce travail et faire autre chose.Et c’est là que je me suis engagée sur le chemin de la Naturopathie. Aujourd’hui, même si l’avenir professionnel reste incertain avec beaucoup de choses à construire, je ne regrette pas ce chemin. L’année de formation à l’ISUPNAT a été une bouffée d’air frais, avec la découverte ou redécouverte de sujets passionnants. Mon confort financier sera sans doute bien moindre comparé à celui qu’il était durant mon poste précédent, mais je sais depuis toujours qu’il y a des choses bien plus importantes. Comme d’être en phase avec soi-même, et d’aider les personnes qui en ont besoin quand elles en ont besoin…

 

Un commentaire sur “La méditation de pleine conscience

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :